Brève : Les Contes du Chat Perché

Ayant eu la « chance » d’étudier, à la fac, les Contes de Perrault, j’ai pu étudier la pluralité et la diversité des contes. C’est un sous-genre plutôt très complexe, qui mêle merveilleux et réalisme.

Les Contes du Chat Perché sont donc un recueil linéaire de contes ; on retrouve peu ou prou les mêmes personnages, à savoir : Delphine et Marinette, ainsi que leurs parents. Leurs parents semblent dénués de gentillesse. Ils s’opposent toujours à la moindre action de leurs filles. Néanmoins, ils savent reconnaître leurs erreurs. Les animaux, dotés de la parole, diffèrent entre les différents contes, mais au bout du compte, ce n’est pas très important. Chaque élément présent dans le conte a son rôle, rien n’est superflus. Si un détail est présent, il aura son importance. C’est que Marcel Aymé a particulièrement le sens de la formule et du détail ; alors qu’on pourrait s’attendre à un style minimaliste, très enfantin, il compose un recueil qui s’adresse à des enfants – et pas que ! – avec un regard qui n’est pas forcément puérile. Qui plus est, la morale est plurielle. Elle est souvent polysémique et s’adresse à un public composite.

En bref, difficile de s’épancher plus sur ces Contes. Il faut les lire, même si on est « grand ». D’abord, c’est agréable à lire. Ensuite c’est très agréable de retomber en enfance, et surtout, cela parle à tout le monde, je crois.

Les Contes du Chat Perché sont édités chez Folio, au prix de 8 euros.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s