Chronique : Les Insoumis, d’Alexandra Bracken

Dans un futur proche, un virus mortel a tué la majorité des enfants et des adolescents des Etats-Unis, exceptés quelques uns, qui développent alors des capacités surnaturelles et qui deviennent, selon le gouvernement, une menace. Celui-ci décide alors de les regrouper par couleur, selon le risque qu’ils représentent, dans des camps, pour les « réhabiliter ». Dès le début du roman, Ruby, la narratrice, jeune survivante de 10 ans enlevée à sa famille, sait que ces camps sont pas été créés pour aider les enfants.

ffdddd

L’univers et l’histoire sont assez originaux, bien construits et bien menés; moi qui commençait à me lasser des dystopies jeunesse qui se ressemblent toutes plus ou moins, ce livre a réussi à me surprendre, à redonner un nouvel élan à ce genre. Ca m’a fait plaisir d’entrer dans un univers des pouvoirs surnaturels et de la magie, peu présent dans les dystopies que j’ai lues précédemment, sans pour autant être de la fantasy (genre auquel je n’accroche pas vraiment), puisque l’idée des pouvoirs est bien intégrée dans un univers réaliste. Là encore, le thème de la différence est abordé, comme souvent dans la littérature pour adolescents: la différence qui fait peur, que l’on rejette ici dans des camps qui rappellent étrangement les camps de concentration.

C’est une dystopie presque scientifique, qui ne prend pas pour origine une guerre mais une épidémie, et qui en cela diffère des dystopies plus politiques telles que Hunger Games ou Divergente, même si l’aspect politique, on le découvre plus tard, se révèle tout de même présent, et j’imagine qu’il se développera dans les prochains tomes. Par ailleurs, les événements se passent dans un monde très proche du nôtre et pourraient nous arriver d’un moment à l’autre, ce qui renforce l’identification
du lecteur.

Ce que j’ai particulièrement apprécié dans cette lecture, c’est qu’on ne s’ennuie pas un seul instant! Énormément d’informations sont apportées régulièrement et dès les premières pages du roman, ce qui crée un très bon rythme entre action et psychologie des personnages, description du contexte politique, etc. Le style d’Alexandra Bracken nous plonge presque dans un film, où les souvenirs des personnages s’ouvrent comme des flashbacks.

Autre point fort: des personnages très bien construits, réalistes, pas mielleux ni héros nés pour combattre. Les quatre personnages principaux, Ruby, Liam, Chubs et Zu sont attachants et vont créer un beau lien d’amitié auquel il est apaisant de s’attacher dans un environnement plutôt sombre, qu’on ne trouve pas toujours dans les autres romans où le personnage principal semble résolument seul ou ne peut compter que sur son futur amoureux. Petit plus pour le personnage de Chubs dont j’ai adoré découvrir la personnalité étonnante petit à petit. Les personnages ne sont pas du tout larmoyants (c’est ce qui m’avait un peu dérangé avec Tris dans le tome 2 de Divergente par exemple) bien qu’ils montrent les conséquences des épreuves qu’ils ont du endurées. J’ai même trouvé que Ruby, la narratrice, faisait preuve d’une pudeur, d’une réserve dans la manière de raconter les faits, qui peut empêcher quelques lecteurs de s’identifier, mais que j’ai pour ma part beaucoup appréciée. Toutefois, certains événements ou aspects ne sont donc que suggérés et j’ai du relire certains passages pour être sure d’avoir bien compris: je ne saurais dire si c’est un défaut de l’écriture, ou tout simplement la preuve que l’écriture assez complexe même pour des adultes.

Enfin, la fin est bien trouvée, apporte un dernier rebondissement et assure une jolie transition vers le prochain tome en attisant la curiosité du lecteur: on sent que les prochains tomes peuvent être très solides, et on n’a qu’une envie: découvrir le tome 2: Le Chemin de la vérité!


FICHE LIVRE

  • Auteur: Alexandra Bracken
  • Titre: Les Insoumis
  • Tome: 1
  • Edition: La Martinière
  • Prix: 14.90€
  • Titre original: The Darkest Minds
  • Public: Young Adult
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s